Accueil
 Logo

Association O.A.S.I.S.

295, Passage du Galoubet

83300 DRAGUIGNAN

Tenir le mental et l’égo en laisse

« le oui mais qd même, après ce que j’ai subi, ne nous libérera jamais).  Je pratique ces exercices, ces respirations. Je dis à l’égo : « tu as le droit de penser que ça ne changera rien, que ça ne fera pas avancer les choses »… mais je décide de continuer ma pratique, et un jour il se tait par manque d’arguments.
L’énergie du cœur a des pouvoirs illimités que l’égo ne peut même pas envisager : ma personnalité expérimente des situations agréables, neutres, ou douloureuses.
1)    Je sors du rôle de victime / bourreau / sauveur.
2)    Je pardonne, mais il reste encore dans le pardon une once de jugement.
3)    J’avance doucement vers la gratitude pour ces prises de conscience permises « je me pardonne à moi d’avoir laissé l’autre entrer, m’abuser, me faire du mail.. Puis je grandis grâce à cette personne qui m’a permis de dépasser mes limites. Je ne suis pas en affinité avec, mais je ne le/la rejette pas. Je ne me sens pas menacée, je n’ai donc pas besoin de me justifier : je suis dans l’ETRE, et j’agis à partir de l’ETRE. Je vais chercher non l’accord à l’extérieur, mais la puissance de l’énergie au fond de moi.
On est alors dans l’expérimentation de l’amour froid comme proposé par Shiva qui détruit pour reconstruire autrement.
Exercice : expérimenter l’ETRE au-dedans de nous : en posture de lotus imaginaire tu es assise,
minuscule silhouette sur ta glande pinéale, au milieu du cerveau puis en arrière du sternum, et tu laisses la paix intérieure se créer et s’harmoniser avec l’espace dans lequel tu es : ressentis et visualisation ou imagination, tout marche.

Mieux vaut suivre ton chemin de vie même imparfait que de vouloir copier le chemin de vie même parfait d'un autre - Bhagavad Gita

Our website is protected by DMC Firewall!